Google Earth publie une carte sur limpact du changement climatique

first_imgGoogle Earth publie une carte sur l’impact du changement climatiqueGrande-Bretagne – Jeudi 15 juillet, la Grande-Bretagne a publié une nouvelle carte sur Google Earth. Cette dernière vise à montrer quel impact pourrait avoir, sur la Terre, une augmentation de la température globale de 4°C.Afin de sensibiliser les internautes aux enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique, et pour leur permettre d’appréhender certaines des conséquences que pourrait avoir une telle augmentation des températures, Google a mis au point une nouvelle carte interactive publiée aujourd’hui sur son service Google Earth. Un projet lancé en collaboration avec le gouvernement britannique.À lire aussiQui est Greta Thunberg, proposée pour un prix Nobel à seulement 16 ans ?Grâce à cette carte interactive, chacun pourra visualiser les changements qui pourraient affecter la Terre si aucune action adaptée n’est mise en place pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. La carte a été réalisée à partir de plusieurs études scientifiques, et de données du centre climatologique d’Hadley, qui renseigne les gouvernements au sujet du changement climatique.Lorsqu’il a dévoilé la carte (à découvrir à l’adresse http://www.fco.gov.uk/en/global-issues/climate-change/priorities/science/) Henry Bellingham, secrétaire d’État au Foreign Office, a assuré que son gouvernement s’était engagé à devenir le plus vert qui soit. “Cette carte renforce notre détermination à agir contre le dangereux changement climatique créé par l’Homme” a à son tour souligné Greg Barker, ministre britannique de l’Énergie et du Changement climatique.Le 17 juillet 2010 à 10:08 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Boue rouge toxique la digue construite pour empêcher un nouvel accident bientôt

first_imgBoue rouge toxique : la digue construite pour empêcher un nouvel accident bientôt achevéeHongrie – Les habitants du village de Kolontar, déjà sinistré la semaine dernière par le déversement d’un million de mètres cubes de boue rouge toxique, ont été évacués samedi. Des fissures détectées sur un réservoir laissent en effet craindre aux autorités une nouvelle catastrophe. Une semaine après le passage de la dévastatrice vague de boue toxique, les autorités hongroises s’activent pour éviter une nouvelle catastrophe. Une digue est actuellement en cours d’érection autour de Kolontar, un village de 800 habitants touché de plein fouet par la “marée rouge”. Aujourd’hui, le porte-parole du Premier ministre hongrois, cité par lemonde.fr, déclarait : “Nous espérons que la digue sera terminée d’ici mardi”. À lire aussiCes inondations et crues qui ont marqué l’Histoire de la FranceCette construction haute de 4 mètres doit au final mesurer 1.500 mètres de long pour 30 mètres de large. 1.050 mètres seraient déjà achevés mais le temps presse, les fuites et fissures détectées laissant présager le pire. Kolontar déjà évacuée, Devecser et ses 5.400 habitants prêts à l’être grâce à cinq trains, 130 véhicules de transport et 300 militaires, les pouvoirs publics mettent aujourd’hui tout en œuvre pour éviter une nouvelle tragédie. Celle de la semaine dernière a à ce jour causé la mort de huit personnes et blessé plus ou moins grièvement 124 autres.Retour sur la catastrophe en images :  https://www.maxisciences.com/boue-toxique/boue-toxique-en-hongrie-retour-en-images-sur-la-catastrophe_art9612.htmlLe 11 octobre 2010 à 16:25 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Cécité liée à lâge sur la piste dun traitement

first_imgCécité liée à l’âge : sur la piste d’un traitementLa dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie qui ne se soigne pas à l’heure actuelle. Cependant, les chercheurs viennent de découvrir une enzyme impliquée dans cette maladie, ce qui ouvre la voie à de nouvelles recherches qui pourraient s’avérer prometteuses.La DMLA entraîne la cécité chez les personnes qui en sont atteintes. La forme sèche de cette pathologie provoque la disparition progressive de la vision centrale. Une tache sombre envahit peu à peu le champ de vision et rend tous les gestes quotidiens impossibles. Elle est la principale cause de cécité et ne touche pratiquement que les pays riches.À lire aussiMucoviscidose : espérance de vie, symptômes, traitement, de quoi s’agit-t-il ?Due à la destruction de la rétine, la DMLA ne connaît aujourd’hui aucun traitement. Mais une équipe américaine vient de découvrir que l’atrophie rétinienne est liée à l’absence de DICER-1, une enzyme qui joue un rôle protecteur. Sciences et Avenir indique que l’enzyme DICER-1 permet d’éviter l’accumulation d’un ARN Alu, toxique pour les cellules de l’œil. Ainsi, quand la quantité d’enzyme DICER-1 baisse, l’ARN Alu s’accumule en trop grande quantité et entraîne la destruction de la rétine.Les scientifiques ont donc mis au point des techniques permettant soit de stimuler l’enzyme DICER-1, soit de bloquer l’ARN Alu en l’éliminant. Les premiers essais semblent concluants mais il faut maintenant passer aux essais cliniques sur des patients.Le 8 février 2011 à 17:46 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Vache folle découverte du premier marqueur de la maladie

first_imgVache folle : découverte du premier marqueur de la maladieL’étude publiée dans la revue américaine PLoS ONE mercredi, vient de révéler la découverte du premier biomarqueur spécifique à la maladie de Creutzfeldt-Jakob, un espoir pour l’avenir des tests diagnostiques sur des patients encore en vie.La maladie de Creutzfeldt-Jakob pourrait bientôt faire l’objet d’un test diagnostique d’une grande fiabilité. Cet espoir a été rendu possible grâce à l’étude menée par des scientifiques américains. Les résultats de leur recherche montrent que les patients atteints par la maladie, présentent une baisse notable de protéines de Transferrine (Tf), dans le liquide cérébro-spinal. La diminution du niveau de ces protéines responsables du transport de fer dans l’organisme, se réalise bien avant le dernier stade de la maladie. À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Le Docteur Neena Singh, de l’Université Case Western (Ohio, nord) fait partie de l’équipe des chercheurs. Elle explique à l’AFP : “La baisse des protéines Tf est suffisamment notable pour distinguer la démence provoquée spécifiquement par la maladie de Creutzfeldt-Jacob avec 80% d’exactitude”. La maladie de Creutzfeldt-Jakob se caractérise par une dégénérescence du système nerveux suite à l’accumulation de prions, des protéines modifiées responsables de la maladie. L’évolution progressive de l’état du patient va jusqu’à la démence puis sa mort. A l’heure actuelle, les médecins ne peuvent diagnostiquer la maladie avec certitude qu’en prélevant et analysant des tissus du cerveau après décès.Le 10 mars 2011 à 14:09 • Emmanuel Perrinlast_img read more

CO2 les émissions devraient augmenter de 20 dici à 2035

first_imgCO2 : les émissions devraient augmenter de 20% d’ici à 2035D’ici à 2035, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) mondiales pourraient augmenter de 20%, engendrant alors une augmentation de la température de plus de 3,5°C, quand les experts recommandaient de ne pas dépasser une limite de 2°C. Tel est l’inquiétant bilan publié ce mercredi 9 novembre dans le rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).L’AIE a publié ce mercredi un rapport annuel alarmant. Elle y affirme s’attendre à une augmentation des émissions de CO2 de 20% à l’horizon 2035, qui engendrerait une hausse de la température moyenne de la planète de 3,5°C, quand l’objectif de la communauté internationale était de le limiter à 2°C. Une ambition qu’il n’est désormais plus envisageable, ont alerté des chercheurs dans une récente étude (voir notre article). À lire aussiQui est Greta Thunberg, proposée pour un prix Nobel à seulement 16 ans ?L’AIE se montre elle aussi très pessimiste, estimant que “la porte des deux degrés est fermée” si les gouvernements ne mettent pas en place de nouvelles actions avant 2017. Et si les Etats venaient à renoncer à leurs engagements déjà pris, c’est une hausse de la température de 6°C qui pourrait être enregistrée.Avec une augmentation de 20%, les émissions de CO2 atteindront en 2035 quelque 36,5 gigatonnes. Les émissions rejetées entre 2010 et 2035 représenteront alors les trois quarts des émissions des 110 dernières années, souligne l’AIE. L’agence enjoint alors aux gouvernements d’investir au maximum, et le plus vite possible, dans le développement des technologies “propres”, comme le captage et le stockage de CO2 notamment.Une pollution qu’aggraverait une sortie du nucléaireLe rapport s’inquiète en outre de l’arrêt de nombreuses centrales nucléaires, et de la volonté de plusieurs pays d’abandonner cette énergie suite à la catastrophe de Fukushima. En 2035, les capacités nucléaires pourraient avoir diminué de 15%, et rendre la lutte contre le réchauffement climatique encore “plus difficile et plus coûteuse”, alerte l’agence. Une telle diminution de la part du nucléaire dans la production énergétique devra être compensée, et les Etats pourraient alors se tourner vers le charbon ou le gaz, des énergies très polluantes.Le 9 novembre 2011 à 19:44 • Maxime Lambertlast_img read more

Le Game Boy Pocket est de retour

first_imgLe Game Boy Pocket est de retourSpécialisé dans le recyclage d’anciens gadgets technologiques, la société Lëkki réintroduit la Game Boy Pocket, la mythique console de jeu portable de Nintendo.Le Game Boy a été l’une des machines les plus aimées et jouées de tous les temps. Nintendo avait alors sorti une console portable à l’autonomie correcte et avec des jeux aujourd’hui mythiques comme Mario ou Zelda dans leurs déclinaisons nomades. Même la DS et aujourd’hui 3DS ont repris le flambeau, le Game Boy reste encore indétronable dans le cœur de nombreux joueurs.À lire aussiJouer à Tetris pourrait aider à soigner les yeux paresseuxSouhaitant profiter de cette vague de nostalgie que constitue le rétro-gaming, c’est à dire l’envie de rejouer à ces machines de notre enfance, la société Lëkki ressort le Game Boy Pocket, le même que celui des années 90 ou presque puisque l’entreprise en a profité pour modifier légèrement le design de l’appareil. Son écran reste monochrome mais gagne légèrement en taille là où la taille du boitier est réduite de 30%.Pour le reste, l’alimentation reste deux piles AA pour une autonomie de 35 heures de jeu. Le jeu justement est fourni avec la machine avec un titre au choix dont Asterix, Tiny Toons ou le légendaire Tetris. Bien sur, toutes vos vieilles cartouches sont compatibles.Le Game Boy Pocket est déjà disponible sur le site du constructeur pour un prix de 80 euros.  Le 29 novembre 2011 à 12:45 • Maxime Lambertlast_img read more

Les étonnantes mâchoires du dragon à écailles

first_imgLes étonnantes mâchoires du dragon à écaillesLors d’un congrès de biologistes à Charleston, en Caroline du Sud, un chercheur a présenté ce mois-ci ses travaux sur la mâchoire des Stomiidae, des poissons abyssaux, aux crocs impressionnants mais à la faible puissance de morsure. Lors de la dernière réunion de la Société de biologie intégrative et comparative, en janvier, à Charleston en Caroline du Sud, Christopher Kenaley, de l’Université de Harvard, a présenté le modèle informatique qu’il a construit pour étudier la mâchoire des poissons de la famille des Stomiidae, appelés dragons à écailles, qui vivent dans les grands fonds.À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Pour saisir les grosses proies dont il se nourrit, l’animal utilise sa gueule à très large ouverture, bardée de crocs surdimensionnés. Double problème : tout d’abord, la taille de cette mâchoire interdit au poisson de la refermer rapidement à cause de la résistance (de l’eau) qui augmente de façon exponentielle avec la longueur de la gueule. Ensuite, la puissance de sa morsure est en fait relativement faible.Ainsi, les modélisations de Kenaley suggèrent que le poisson résout ces difficultés en attrapant sa proie de façon à ce qu’elle soit en position verticale entre ses crocs, qui ne servent donc pas qu’à l’empaler, comme on le pensait auparavant, mais aussi à la maintenir dans cette orientation. Le temps nécessaire pour ‘verrouiller’ les mâchoires autour de la proie passe ainsi de 1 seconde (proie saisie ‘normalement’) à… 0,125 seconde (proie saisie ‘verticalement’) ! Le 28 janvier 2012 à 19:29 • Maxime Lambertlast_img read more

La traque de la matière noire touche telle à sa fin

first_imgLa traque de la matière noire touche t-elle à sa fin ?Les physiciens ont entamé une série d’expériences qui pourraient leur permettre de saisir la mystérieuse matière noire invisible qui formerait 23% de l’univers.La matière noire révèlera t-elle bientôt tous ses secrets ? Pour l’heure, rien n’est moins sûr mais une partie du mystère pourrait prochainement être dévoilée. C’est du moins ce qu’a récemment laissé entendre Michael Turner, le directeur de l’Institut de physique Kavi à l’Université de Chicago. Celui-ci a en effet indiqué que lui et ses collègues sont “très emballés parce que nous pensons être au seuil d’une découverte majeure et que cette décennie sera celle de la matière noire”.Invisible, cette mystérieuse matière est particulièrement difficile à étudier. D’ailleurs, si l’on sait qu’elle existe aujourd’hui, ce n’est que grâce à l’observation des galaxies. Ces dernières ont permis d’estimer que l’Univers n’était composé que de 5% de matière visible formée de particules comme les neutrons, les protons ou les électrons. Ainsi, comme le souligne le scientifique cité par l’AFP, “nous comprenons désormais que cette mystérieuse matière noire tient ensemble notre galaxie et le reste de l’Univers et nous avons de solides indices montrant qu’elle est formée de quelque chose de nouveau”.En effet, ce modèle n’inclut pas la gravité, une des principales forces du cosmos, d’où le besoin d’une théorie plus large et “les indices de recherche les plus prometteurs pointent vers la matière noire”, a souligné Michael Turner. Elle serait formée de particules exotiques de grande masse regroupées sous le nom de WIMP (Weakly interacting massive particles) ayant de faibles interactions avec la matière visible.Des expériences pour dénicher de la matière noire C’est ainsi pour trouver des particules furtives que plusieurs expériences sont menées depuis des mois avec le spectromètre magnétique Alpha (AMS) à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Là-haut, il est possible de capter des rayons gamma qui résulteraient de la collision de particules de matière noire. Samuel Ting, prix Nobel de physique, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et initiateur de ce projet de deux milliards de dollars a indiqué que les premiers résultats seraient publiés dans deux à trois semaines. Il a en revanche refusé de divulguer la teneur des observations.Le “South Pole Neutrino Observatory”, lui, traque des particules sub-atomiques (neutrinos) qui seraient créées lorsque la matière noire passe à travers le Soleil et interagit avec des protons. Enfin, dernière piste dans la chasse à la matière noire : le Grand Collisionneur de Hadron (LHC) du CERN, le plus grand accélérateur de particules au monde. Selon les physiciens, sa puissance devrait permettre de briser des électrons, des quarks ou des neutrinos pour débusquer la matière noire. À lire aussiBoisson, météorite et Facebook, les actus sciences que vous devez connaître ce 5 septembreIls s’appuient ainsi sur la théorie dite de “supersymétrie” d’après laquelle les particules de matière noire appartiendraient à une sorte de monde parallèle où elles seraient le reflet des particules de la matière visible.Une matière bien plus énergétique “La vraie question est celle de savoir pourquoi la matière noire a six fois plus d’énergie que la matière ordinaire”, a estimé Lisa Randal, professeur de science à l’Université de Harvard. Car si la matière visible représente 5% de l’Univers et que 23% supplémentaire sont de la matière sombre les 72% restants correspondent à l’énergie sombre, une force mystérieuse qui expliquerait l’accélération de l’expansion de l’Univers. Il reste donc encore beaucoup de choses à découvrir mais le chemin pourrait prochainement peu à peu s’éclairer. Le 19 février 2013 à 18:11 • Maxime Lambertlast_img read more

Antarctique la bactérie inconnue du lac Vostok provenait dune contamination

first_imgAntarctique : la bactérie inconnue du lac Vostok provenait d’une contaminationCe week-end, des scientifiques russes ont annoncé que la bactérie inconnue découverte dans les échantillons issus du lac Vostok en Antarctique n’était en vérité que des contaminants.Il n’a pas fallu longtemps avant que tout espoir ne soit définitivement douché. Un jour à peine après que des chercheurs russes ont annoncé la découverte d’une bactérie inconnue dans des échantillons du lac Vostok, celle-ci a d’ores et déjà été démentie. Vendredi, Sergei Bulat de l’Institut de Physique nucléaire de Saint-Pétersbourg et ses collègues avaient en effet annoncé qu’une des bactéries présentes dans les prélèvements du lac subglacaire n’avait correspondu avec aucune actuellement connue.Ceci les avait alors poussés à qualifier cette forme de vie de “non-classifiée” et “non-identifiée” après “avoir écarté tous les éléments possibles de contamination”. Toutefois, il semblerait que ceci n’était en réalité pas le cas puisque la fameuse bactérie serait effectivement des contaminants. “Nous avons trouvé certains spécimens, bien que peu. Tous étaient des contaminants”, apportés au laboratoire au cours de la recherche, a expliqué Vladimir Korolyov à l’agence Interfax. Une annonce prématurée Comme il le relève, c’est pour cette raison que les chercheurs auraient évité d’annoncer que la bactérie trouvée était “inconnue”, préférant plutôt des termes tels que “non-classifiée”. Mais à peine dévoilée, leur conclusion s’est répandue comme une trainée de poudre, aboutissant vers la fameuse annonce de la découverte d’une bactérie inconnue. Une annonce qui avait d’ailleurs laissé perplexes plusieurs spécialistes, à raison il semblerait donc. La question est désormais de savoir pourquoi les scientifiques ont révélé leur découverte avant d’avoir fait toutes les vérifications nécessaires. Selon le site Gawker.com, la réponse est sûrement à chercher dans la pression que subissent les chercheurs russes. En effet, la quête des mystérieux lacs subglaciaires motivent plusieurs pays et ce, depuis de nombreuses années. Tous espèrent y découvrir un monde très particulier car préservé sous les glaces depuis des millénaires. Une course à la vie inconnueAussi, la découverte d’une bactérie inconnue dans le lac Vostok aurait fait grand bruit parmi les scientifiques alors même que des explorateurs américains ont annoncé il y a peu, être parvenus à prélever des échantillons dans un autre lac de l’Antarctique, le lac Whillans. Néanmoins, ce n’est pas la première fois que les équipes sont confrontées à ce risque omniprésent de contamination. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Il y a un an, d’autres échantillons provenant du lac Vostok avaient déjà été contaminés, bien qu’aujourd’hui l’identité des fameux contaminants n’ait pas été précisée. Mais réaliser des prélèvements dans des environnements très particuliers n’est aisé pour personne. Il y a deux ans, des scientifiques de la NASA avaient de même indiqué avoir découvert une bactérie capable de survivre dans l’arsenic dans le lac Mono. Un cours d’eau situé au milieu d’une vaste et ancienne caldeira en Californie. Après des travaux supplémentaires, celle-ci s’est toutefois révélée ne pas être si particulière que ce que les scientifiques pensaient au départ. Pour l’heure, l’étude du lac Vostok n’a donc révélé rien d’extraordinaire et les échantillons prélevés continuent de décevoir. Mais les chercheurs ne comptent pas en rester là pour autant. Plusieurs autres prélèvements sont même d’ores et déjà programmés pour les prochains mois.Le 11 mars 2013 à 15:38 • Maxime Lambertlast_img read more

Fécondation in vitro Amandine le 1er bébé éprouvette français est devenue mère

first_imgFécondation in vitro : Amandine, le 1er bébé éprouvette français est devenue mèreAmandine, 1er bébé éprouvette français née en 1982, vient de donner naissance à son premier enfant, une petite fille. Prénommée Ava, le bébé de 3,2 kg est en parfaite santé.Le 24 février 1982, le Pr René Frydman aidait à donner naissance au premier bébé éprouvette français, Amandine. Un évènement qui a marqué l’histoire et qui connait aujourd’hui une suite heureuse : 31 ans plus tard, elle vient elle-même de donner naissance à son premier enfant avec l’aide du même professeur. “Amandine, 1er bébé éprouvette français née en 1982, a donné naissance mercredi 12 juin 2013 à une petite fille”, prénommée Ava et pesant 3,2 kg, indique ainsi un communiqué de l’hôpital Foch de Suresnes. L’accouchement s’est fait de manière “naturelle” et “avec les bons soins” du Pr Frydman et du Pr Jean-Marc Ayoubi, chef de service de la maternité, précise la clinique. Si cette naissance a été rendue publique, c’est par la volonté de la mère elle-même.Amandine souhaitait ainsi démontrer que “les personnes nées par FIV [fécondation in vitro] n’ont pas plus de problèmes d’infertilité que les autres”. Elle a expliqué dans une interview donnée au Journal du Dimanche que “c’est un symbole : la médecine aide des couples à un moment et, 30 ans plus tard, tout est naturel”. 350.000 bébés nés de FIV chaque année À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Depuis 1978 et la naissance de la britannique Louise Brown, premier bébé éprouvette au monde (qui a elle-même eu un bébé de façon “naturelle” en 2006), quelque 5 millions de bébés sont nés par FIV. Cette technique vient ainsi en aide à de nombreux couples souffrant de problèmes de fertilité. Au cours des 30 dernières années, les choses ont énormément évolué et environ 350.000 bébés sont conçus de la sorte chaque année, soit 0,3% des 130 millions d’enfants qui naissent dans le monde.Le 17 juin 2013 à 13:51 • Maxime Lambertlast_img read more

Vieillissement une horloge biologique permettrait de calculer lâge du corps

first_imgVieillissement : une horloge biologique permettrait de calculer l’âge du corpsLe vieillissement est inéluctable. Pourtant, les mécanismes de ce processus restent très flous. Une nouvelle étude américaine a découvert qu’une horloge biologique était intégrée au génome humain. Elle pourrait ainsi indiquer pourquoi le corps vieillit et comment ralentir le procédé. Et si le vieillissement possédait, lui aussi, sa propre horloge interne ? Jusqu’à présent, les horloges biologiques ont été liées à la salive, aux hormones ou bien aux télomères, régions non codantes d’ADN situées à l’extrémité d’un chromosome. Mais des chercheurs de l’Université de UCLA en ont découvert une nouvelle : une horloge interne qui permettrait de mesurer précisément l’âge des organes humains, des tissus et des cellules. Plus étonnant encore, grâce à cette horloge, les chercheurs ont découvert que certaines parties de l’anatomie vieillissaient plus rapidement que le reste du corps. C’est par exemple le cas des tissus situés au niveau de la poitrine des femmes. “Pour ralentir le vieillissement, nous avions besoin d’un moyen objectif pour le mesurer. Localiser les biomarqueurs responsables, sortes de gardiens du temps, s’est avéré être un challenge de quatre ans”, explique Steve Horvath, professeur en génétique humaine à l’école de médecine de UCLA. “Notre objectif, en mettant au point cette horloge, est d’aider les scientifiques à améliorer leur compréhension sur les procédés qui accélèrent ou ralentissent le vieillissement”, ajoute-il, repris par Science Daily.Créer une horlogePour élaborer cette fameuse horloge, Steve Horvath et ses collègues ont choisi de se focaliser sur la méthylation, un procédé qui se produit naturellement dans l’ADN mais qui peut l’altérer s’il est trop important. L’équipe a ainsi passé au crible 121 lots de données, collectées par des chercheurs ayant étudié le phénomène sur des tissus de patients cancéreux et sains. Ces lots comportaient des informations sur 8.000 échantillons de 51 types de tissus et cellules, issus de différentes parties du corps.Grâce à cela, Steve Horvath et ses collègues ont pu élaborer un tableau retraçant l’impact de l’âge sur la méthylation depuis l’utérus de la mère jusqu’à 101 ans. Ceci en se concentrant sur 353 marqueurs biologiques qui changent en fonction de l’âge et sont présents dans tout le corps. L’équipe a ensuite comparé l’âge biologique et l’âge chronologique des tissus pour vérifier l’efficacité de son horloge. “C’est très excitant de pouvoir développer une horloge qui mesure le temps sur l’anatomie humaine, de façon très précise. Mon approche permet de comparer les oranges et les pommes, ou dans ce cas, différentes parties du corps : le cerveau, le cœur, les poumons, le foie, les reins et le cartilage”, s’enthousiasme-t-il. Un vieillissement pas toujours égalSelon lui, dans la plupart des cas, l’âge biologique des tissus correspondait à leur âge chronologique. Toutefois, pour certains, la différence entre les deux était significative. Par exemple, les tissus de la poitrine des femmes vieillissent plus rapidement que le reste du corps.”Les tissus de poitrine sains sont deux à trois ans plus âgés que le reste du corps d’une femme. Pour une femme atteinte d’un cancer du sein, les tissus sains situés près de la tumeur sont environ plus vieux de 12 ans par rapport au reste du corps”, précise le professeur Horvath. Cela pourrait ainsi expliquer pourquoi le cancer du sein est le plus commun chez les femmes. En effet, l’horloge estime que les tissus cancéreux ont en moyenne 36 ans de plus que les tissus sains, cela indiquerait pourquoi l’âge est un facteur de risque majeur pour de nombreux cancers, chez la femme comme chez l’homme.Remettre les pendules à zéroPour poursuivre son étude, Steve Horvath s’est intéressé aux cellules-souches pluripotentes, des cellules adultes qui ont été reprogrammées en un état de cellule-souche embryonnaire, leur permettant de se transformer en n’importe quelle cellule du corps. “Concrètement, les cellules-souches sont des nouveaux-nés. Plus important, le procédé qui transforme les cellules d’une personne en cellules-souches pluripotentes remet l’horloge de ces dernières à zéro”, affirme-t-il. En principe, cela prouve que les scientifiques peuvent ‘rembobiner’ l’horloge biologique du corps et la faire repartir de zéro. “La grande question c’est de savoir si l’horloge biologique du corps contrôle ou non le procédé qui entraîne le vieillissement. Si oui, l’horloge deviendrait alors un biomarqueur majeur pour l’élaboration de nouvelles approches thérapeutiques, permettant de stopper le vieillissement”, explique-t-il. Une horloge qui change de cadence À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Le scientifique a également découvert que la cadence de l’horloge accélère ou ralentit en fonction de l’âge d’une personne. “Le ‘tic-tac’ de l’horloge n’est pas constant. Il est beaucoup plus rapide lors de la naissance ou quand les enfants grandissent jusqu’à l’adolescence. Elle ralentit ensuite à un rythme régulier dès que l’on a atteint l’âge de 20 ans”, ajoute le professeur. Il s’est ainsi aperçu que les cellules d’enfants nés avec le syndrome de Hutchinson-Gilford, qui provoque un vieillissement prématuré, semblent normales et reflètent leur véritable âge chronologique. À présent, Steve Horvath devrait tenter de déterminer si l’arrêt de cette horloge biologique pourrait également stopper le processus de vieillissement ou augmenter les risques de cancer. Le 24 octobre 2013 à 12:07 • Emmanuel Perrinlast_img read more

The Witcher 3 Game of the Year edition launches this month Gwent

first_imgLet us reiterate- this is one those times when a Game of the Year tag is completely worthy. The Witcher 3 is arguably the best game of this generation, and if you’ve been missing out you will soon have no more excuses. The only thing you have to lose is every minute of your free time for the next few months!In other Witcher news, the hugely anticipated standalone Gwent, a multiplayer version of the addictive card game from the series, is on its way. A beta was supposed to be sent out to waiting players next month but CD Projekt delivered the sad news yesterday that it has been delayed a month to October 25. But the company is not known for rushing out its products until they are done, and as the delays for The Witcher 3 showed they are generally worth the wait.Considering how much fun Gwent is in the main game, this multiplayer game has the potential to completely take over our lives, just when we thought we were out. If you have yet to sign up for the beta, you can do so here. If you waited on picking up The Witcher 3: Wild Hunt, there’s no two ways about it- you missed out one of the finest game experiences of 2015.But it turns out that waiting made sense for the more budget conscious of you, because you will soon be able to jump into the definitive edition. It was officially announced today that The Witcher 3: Wild Hunt – Game of the Year Edition will release on PS4, Xbox One, and PC this August 30, quelling months of rumors.This GOTY version will come with the most recent patch, which improves the already wonderful game in numerous ways, as well as every bit of DLC and the two major expansions Hearts of Stone and Blood and Wine. This effectively puts the game up above the 150 hour gameplay mark. The expansions in particular add dozens of hours of quests, and Blood and Wine stresses the fun and silly moments to be had with the series, acting as the perfect send-off for Geralt of Rivia. If you haven’t played those two you’re really missing out on the true ending. <>last_img read more

Destiny on PS4 has Rise of Iron exclusives for a year private

first_imgIf you pick up Destiny: The Collection on Xbox One you may be getting a ton of Destiny content, including every single DLC pack released so far, but you won’t be getting all of it. Sony has paid good money to keep exclusive Destiny content for their platforms, and they are continuing with it in the upcoming Rise of Iron expansion.The big PS4 exclusive this time is a new quest called Show of Strength, the “story of a Guardian’s impressive feats in a troubled land.” The troubled land is the new world beyond the Cosmodrome, the Plaguelands, where genetically modified creatures called Devil Splicers roam.“While you serve the Vanguard in the Plaguelands, I wonder if you’d be so kind as to help me understand the more brutal aspects of the Devil Splicers’ brand of worship.” – Tyra Karn Completing this quest will reward you with more exclusive content, such as this ship, the Timeless Tereshkova.PS4 Destiny owners will also be able to play in a new exclusive PvP map called Icarus. This is a Golden Age solar farm located in the Languid Sea of Mercury (because really, where else could be a better place for one of those?) that has somehow remained un-touched by the Vex. No one is quite sure why they haven’t invaded, but they want to figure out what has kept it safe. The Vanguard has been denying petitions from weapon foundries to research the place, but they have allowed Lord Shaxx to utilize it as a life-fire training zone. On the PlayStation, at least.Icarus is a mid-sized map that works with any 6v6 game mode. It’s got lots of long sightlines as well as close-combat environments, and it probably gets really hot in those helmets. Check out how it looks in the gallery below! All of this content is exclusive to the PS4 until Fall 2017, so Xbox owners can expect to wait a full year to try it, if they’re not playing Destiny 2 by that point.In more inclusive Destiny news, Bungie has just revealed that Rise of Iron will also come with a long-requested feature- private matches. This will allow you to play almost any variation of Crucible with your friends, allowing the leader of a group to select game type, map, score limit, time limit, light level (enabled or disabled), and time of day. This means that you can run or play private tournaments now, or even just enter a Crucible map for yourself in order to get the lay of the land. Don’t expect Halo levels of game customization and tweaks just yet, but this is a good step in the right direction.Expect this new feature to hit with the Rise of Iron on September 20. <>last_img read more

HandsOn Rise of the Tomb Raider on Xbox One X is the

first_img Square-Enix Officially Announces New Tomb Raider GameBest Games to Get for the PlayStation 4 Pro Stay on target The Xbox One X is set to launch in just a few short weeks. As Microsoft has touted, this machine will be “the most powerful console ever.” One title that will take advantage of the system’s six teraflops is Rise of the Tomb Raider. This game already looked great on Xbox 360, PC, and PS4. How will it appear on Microsoft’s upcoming system? I had a chance to check out the game last week and saw the enhancements first-hand. It is safe to say that Xbox One X owners will be happy about this one.As you would expect, Rise of the Tomb Raider (RotTR from this point forward) runs at a native 4K resolution on Xbox One X. It was developed by Nixxes, who also handled the PC, PS4, and Xbox 360 ports. The company has proven it knows how to get the most out of hardware. On Xbox One X, Nixxes was able to take things to another level.Like the PS4 version, this port of RotTR has a slew of graphical options. There is the aforementioned 4K mode which delivers a pure 2160p signal. Enriched 4K mode contains more graphical in-game effects such as volumetric fog, increased anti-aliasing, increased foliage, and more. The game runs at 30 frames-per-second on both 4K modes. Lastly, users have the option to play at a standard 1080p resolution. While this mode displays fewer pixels than either of the 4K modes, it does enable the game to run at 60fps. Because of this, gamers can choose between performance or resolution.I’ve played RotTR several times on each of the available platforms. As I made my way through the Syrian level’s familiar caves, hidden chambers, and aqueducts, it was like playing for the first time. There were a few instances where I almost botched certain jumps or got caught in easily avoidable traps because I was too busy looking at all of the new details. I was especially impressed by the lighting and how the environment was affected by it.I was told that it wasn’t hard to port RotTR to Xbox One X. The game was already a graphical powerhouse even on the Xbox 360. It was really just a matter of further enhancing what was already there and optimizing it for the system. The build I played was actually an alpha version. Since development is still ongoing, it’s reasonable to believe it will look even better when the patch is eventually released.Those who already own the game on Xbox One can enjoy the enhanced Xbox One X edition by simply installing a patch. RotTR on Xbox One is fairly cheap these days, so securing a copy won’t break the bank. By releasing this as an update, Microsoft is wisely ensuring that both old and new customers are treated fairly.Square-Enix and Crystal Dynamics have certainly gotten a lot of mileage out of RotTR for the past two years. This isn’t an issue since the game is truly one of this generation’s best. Its fitting that this former Xbox One exclusive is also a showcase title for Xbox One X. Even those (like myself) who are somewhat skeptical about iterative consoles will have a hard time denying how impressive this port looks. It’s certainly worth it for those looking forward to purchasing “The X.”Rise of the Tomb Raider has at last revealed its final form.Let us know what you like about Geek by taking our survey.last_img read more

MovieBob Reviews THOR RAGNAROK 2017

first_imgStay on target Sony Pictures CEO Says ‘Door Is Closed’ for Now on Spider-Man SplitMarvel Censors Criticism of America From Marvel Comics #1000 Is Thor: Ragnarok good?It’s GREAT!Really?Really.I mean… haven’t we had enough Marvel movies at this point? To the point where the fact that they tend to be on the good-to-great side is itself becoming kind of predictable?I feel like the shocking “just barely good enough”-ness of Spider-Man: Homecoming has reminded me not to take these things for granted.Fair enough. So what’s this one about?“Ragnarok” (aka “The Twilight of The Gods”) – for those of you either not from Norway or who had friends growing up – is essentially The Apocalypse in the Norse mythology that Thor and the other Asgardian characters are loosely based on; but in terms of the plot that’s sort of a misdirection: In the details, the film is mainly about Thor discovering that Loki’s covert takeover of Asgard (which happened way back at the end of Thor: The Dark World in case you forgot) and his own failure to detect this deception has left the kingdom vulnerable to invasion by Cate Blachett as Hela, a “Goddess of Death” from Odin’s earlier less-benevolent administration who swoops back in and, takes over Asgard and sets about the usual “Conquer The Universe” business after stranding Thor and Loki on Sakaar; a planet of alien gladiators run by Jeff Goldblum’s cosmic weirdo “The Grandmaster. There, they meet up with The Hulk (MIA since shooting himself into space at the end of Avengers: Age of Ultron) and an AWOL Asgardian soldier called Valkyrie (Tessa Thompson) and must find a way to return home and stop her.That’s a lot of characters. Any standouts?Everyone is playing top game, honestly. The MVP is probably Ruffalo as Hulk, because Marvel finally takes the risk of having him actually play “The Monster” as a character rather than giving Banner all the development and dramatic beats and just using Hulk for action sequences. This wasn’t guaranteed to work, but it does and it’s like a whole new character – very reminiscent of what Peter David did with Hulk in the comics. Tessa Thompson is also a revelation as Valkyrie – but I won’t say anything about why because the character and what she does with her is so surprising and unexpected it’s best left to discover yourself. Goldblum, of course, is about as much fun as you’re expecting.How about Blanchett? This is kind of a big deal i.e. Marvel’s first female supervillain, right?She’s delightful, though you should manage expectations re: character presence. As has become an off/on trademark of the Marvel cycle when it comes to “destroy/conquer the universe” villains, her primary role is the set the plot in motion and serve as a “final boss” whose defeat will end it – NOT to drive the plot itself between those points. She’s not the most important thing in the story, basically. BUT! The film is smart enough to know that, “important” or not, Cate Blanchett all dolled up as a kind of black metal fetish idol is quite a thing to behold; so obligatory “scheming scenes” that are mainly about marking time until Thor can finish with the interesting part of the movie before he Final Battle are transformed into wild, campy one-woman-show setpieces for her to vamp around in – and it works.Huh. So it’s named after “The Actual End of The World” but it’s basically another Thor-fights-his-way-back-home adventure?Well… yes and no. It’s hard to parse out without spoilers, but it’s also kind of the point – and “meta-point” – of the whole production.Try.Well… here’s the thing. You know how there’s kind of a backlash happening now against the Marvel “formula” i.e. the movies are too funny, don’t take the material “serious enough” and thus don’t have real dramatic stakes?Assume I do.Okay. Well, part of the rea-Wait – do you agree with that as a criticism of Marvel?No, I find it kind of intellectually lazy, to be honest. It feels like deliberate misunderstanding of how narrative drama works, i.e. it’s not the heaviness of the hand, it’s how you use it: That’s how Guardians of The Galaxy Volume 2 got to be the most emotionally-resonant Marvel movie probably ever, despite being one of the “funny” ones, while the second Thor movie was so grimly serious and yet nobody really cared what happened in it. This one feels like a feature-length attempt to course-correct from that, taking the main problems with the franchise (short version: Thor himself isn’t very interesting outside of an ensemble and nobody cares about what happens in or to Asgard) and figuring out how to turn fixing those issues into a storyline.But that storyline ISN’T Ragnarok?See, the thing is, Thor has a third issue but it’s kind of an issue with the entire Marvel Cinematic Universe and really the whole of blockbuster filmmaking over the last decade or so: Global/universal survival has been “on the line” as the stakes in so many films at this point that it’s become kind of hard to care about it. The End of The World just doesn’t feel like the end of the world anymore; and Marvel’s preferred workaround for this (treat absurdly-overpowered world-ender-scale villainy like Dormammu, Ego, Hela, or [spoiler]’s master-plans as obligatory background spectacle, joke about how tiresome this routine is and put the “smaller” personal/character stakes in the foreground instead) is what get’s misunderstood as unserious or glib. Here, the fresh angle is to also make this the overarching theme of the film as well.In what sense?That would be spoiling. Suffice it to say, the film reminds us within the opening five minutes that OF COURSE “Ragnarok” (here meaning the destruction of Asgard – which is sort of the opposite of what Hela is after) is something Thor can thwart pretty easily because he’s Thor. So instead, the theme and character arc becomes about what “saving Asgard” actually means and what Thor’s role as that savior could conceivably entail. It’s another gambit, framing the inevitability of Ragnarok itself being just another pretty-but-perfunctory apocalyptic spectacle as an existential growth opportunity for Thor, but I think it pays off.So you recommend it?Absolutely. Another big winner for Marvel and a colorful, refreshingly different-feeling take on the genre. By the time it’s over, Thor, Loki, Hulk and several others feel like wholly new characters with an entirely new set of possibilities in front of them – how’s that for stakes?Let us know what you like about Geek by taking our survey.last_img read more

HTT Inks Deal to Bring HighSpeed Travel to Great Leaks Megaregion

first_img Hyperloop Transportation Technologies this week signed the first U.S. interstate agreement to create a network of high-speed routes in the Great Lakes Megalopolis.HTT teamed with the North Ohio Areawide Coordinating Agency (NOACA) and Illinois Department of Transportation (IDOT) to conduct a feasibility study in the sector.Several corridors connecting Cleveland and Chicago have already been identified for consideration.It’s no surprise HTT made the megaregion its first stop: Support for the Hyperloop has been widespread across the district.Last year, Ohio’s legislature passed a resolution for the initiative, citing increased connectivity between businesses and people, as well as “a significant positive impact on Ohio’s economy and infrastructure.”Travel between Cleveland and Chicago in just 28 minutes (via Hyperloop Transportation Technologies)“We came here because places like Cleveland, Chicago, and Pittsburgh have the manufacturing, the raw materials, and the talented, hard-working people in order to make it happen,” according to Andrea La Mendola, chief global operations officer of HTT. “We can source everything from this area. This is a place where you make big things.”The research company recently worked with a bipartisan group of congressional representatives to craft a letter to the president, requesting infrastructure funding support (a measly $20 million) to develop the system.“Regulations are the ultimate barrier for Hyperloop implementation, and we are excited to build the first real public-private partnership to bring Hyperloop travel to the US,” HTT CEO Dirk Ahlborn said in a statement. “With this agreement, we welcome innovative and industry-leading partners in both government and industry to our movement.”Interested parties can visit the Great Lakes Science Center in Cleveland on Feb. 26, where HTT will reveal additional details, as well as a growing list of regional consortium members.Hyperloop station of the future (via Hyperloop Transportation Technologies)Hyperloop Transportation Technologies in September got the green light to bring high-speed transport to India. A proposed route would turn the hour-long, 30-mile trip between Vijayawada and Amaravati into a six-minute ride.But HTT isn’t the only one with big plans for a speedy future.Late last year, the Colorado Department of Transportation (CDOT), E-470 Public Highway Authority, and Arrivo inked a deal to bring a high-speed travel network to Denver.Co-founded by SpaceX engineer Brogan BamBrogan, Los Angeles-based Arrivo plans to erect a full-system test track just off the E-470 Toll Highway, where the proposed first commercial leg will eventually be built.The dream of a super-charged future is alive in companies like Arrivo and Hyperloop One, which last year finished its 1,640-foot testing tube in North Las Vegas, and reached a new top speed for its transportation pod. Let us know what you like about Geek by taking our survey. Denver Chosen For Hyperloop-Inspired Transportation SystemCast Your Vote for Most Beneficial Hyperloop Route center_img Stay on targetlast_img read more

Doctor Who Season 12 Returns In Early 2020

first_imgStay on target HBO Max Scores Exclusive ‘Doctor Who’ Streaming RightsJo Tro Do Plo Plo No: ‘Doctor Who’ Welcomes Back Familiar Monster As Doctor Who season 11 came to a close Sunday (with more of a whimper than a bang), the BBC announced that series 12 will follow in “early 2020.”The whole gang is set to return, including showrunner Chris Chibnall, Thirteenth Doctor Jodie Whittaker, and companions Mandip Gill (Yaz), Tosin Cole (Ryan), and Bradley Walsh (Graham).“We’re off again! Well, we never actually stopped,” according to Chibnall.“As Jodie Whittaker’s Doctor and friends have been winning the hearts of families across the nation this autumn,” he continued, “we’ve been busy with a whole new set of action-packed adventures for the Thirteenth Doctor.”Consistently tight-lipped, the head writer is leaving all the details up to our imaginations.“We adore making this show and have been blown away by the response from audiences,” Chibnall said in a statement. “So we can’t wait to bring more scares, more monsters, and more Bradley Walsh, Mandip Gill, and Tosin Cole to BBC One. Brilliant!”Following much pomp and circumstance over the first female Doctor and her new boss, Whittaker’s October debut became the highest-ever Doctor Who series launch since its return in 2005.Jodie Whittaker as the Doctor (via BBC)Premiere episode “The Woman Who Fell to Earth” was seen by a whopping 11 million viewers. (For reference, 2005 opener “Rose,” which marked the end of the show’s 16-year hiatus, was watched by 10.8 million people.)The consolidated volume also made Doctor Who the second-biggest drama this year across all channels; it also placed among the BBC’s top 10 programs in 2018 (so far).Despite criticism from pouty fans over the space-and-time-travelling alien’s sex change, folks still turned up and tuned in to see what a new lead actor would bring to the series.(A lot of action, humor, heart, nostalgia, and purpose, it turns out.)“We’re delighted that the Doctor and her friends will be returning to thrill audiences in 2020,” Charlotte Moore, director of content at the BBC, said. “I know Chris and the whole team are already working on a whole new set of exciting adventures. In the meantime, we’ve got a very special episode on New Year’s Day for everyone to enjoy.”And enjoy it we shall, since Whovians face more than a year’s wait for the next full season of Doctor Who.Missed episodes nine and 10? Check out our recaps of “It Takes You Away” and “The Battle of Ranskoor Av Kolos.” Also, satisfy your cravings with three new Thirteenth Doctor novels—by Una McCormack (“The Molten Heart”), Steve Cole (“Combat Magicks”), and Juno Dawson (“The Good Doctor”)—on sale now.More on Geek.com:‘Doctor Who Gifts for the Ultimate Whovian15 Historical Figures Who Appeared on ‘Doctor Who’8 Nostalgic Board Games Based on Old Sci-Fi Flickslast_img read more

Instagram Accidentally Released a Horizontal Scrolling Feature

first_img Instagram users were not pleased with Instagram’s recent horizontal scrolling update.On Monday, Instagram tested a major redesign that removed vertical scrolling, Business Insider reported.This change prompted many Instagram users to complain on Twitter, who didn’t like the social media platform’s new look. The new update allowed users to only swipe from left to right to see pictures, rather than scrolling up and down.I have the new Instagram horizontal scroll interface. I’m sure this will not be met with any backlash WHATSOEVER. But seems maybe intended to reduce mindless vertical scrolling? cc @mosseri comments at the end pic.twitter.com/fwmtbfjFaf— Alex Heath (@alexeheath) December 27, 2018 Report: Facebook Developing ‘Threads’ App For Close FriendsFall For the Viral Instagram Hoax? So Did Lots of Celebs Me: this year can’t get any worse than it already is… #instagramupdateInstagram: pic.twitter.com/c5qNcTaXPe— Louise (@vic_tav_fan) December 27, 2018Adam Mosseri, head of Instagram, tweeted an apology to users about the horizontal scrolling update. He said the new feature was supposed to be a small test and not widely launch on multiple Instagram accounts.That was supposed to be a very small test that went broad by accident. Should be fixed now. If you’re still seeing it simply restart the app. Happy holidays! — Adam Mosseri (@mosseri) December 27, 2018For those having trouble with the new update, Mosseri said to simply restart the app to change the settings back to vertical scrolling.More on Geek.com:Instagram Rolls Out Walkie-Talkie Voice MessagingInstagram Now Lets You Share Stories With ‘Close Friends’ Hire an ‘Instagram Sitter’ to Post Photos for You at This Swiss Hotelcenter_img Stay on targetlast_img read more

New Mophie Battery Cases Solve Dumb iPhone Port Problem

first_img I have a Mophie battery case on my iPhone right now. The iPhone’s battery is decent enough but considering how heavily I use it, I don’t want to leave anything to chance and risk losing power during an emergency. The case’s micro-USB port even provides a handy way to power the device when Lightning cables aren’t available. But best of all, while the case is plugged into the Lightning port, the headphone jack is exposed, allowing me to listen to music while the phone charges. How novel!So how did I pull off this sorcery? By having an iPhone SE, the last good iPhone. And ever since Apple “courageously” removed the headphone jack from modern iPhones, users without wireless headphones have been forced to choose between plugging in a battery case or plugging in headphones into the same, sole Lightning port. But there’s never been a good reason why you can’t have it all, and now Mophie is giving it all to you with its new Juice Pack Access Battery Case at CES 2019.“The Juice Pack Access Battery Case addresses a very specific customer pain point,” said Robert Johnson, general manager for Mophie, said in a statement. And that pain point is the dumb iPhone Lightning port design flaw. This battery case, designed for any model of iPhone X, solves the problem by merely leaving the Lightning port exposed while it’s attached.It sounds simple enough, but to pull this off the Juice Pack Access takes advantage of the still pretty radical new wireless charging technology. The case is compatible with Qi charging pads, like the new iPhones themselves, and uses that tech to then wirelessly feed power into the phone. You can also charge the case with a wired USB-C cable. Of course, the open Lightning port lets you directly charge the iPhone with a cord, and the case always provides power to the phone before itself.Beyond this Lightning port innovation, the Juice Pack Access features a slimmer profile that still provides impact protection, and the extra power offers between 25 and 31 hours of talk time depending on if you have an iPhone Xs/X, iPhone Xs Max, or iPhone XR. Your phone’s model also determines which colors are available, like black or gold or blue or red. But all versions of the Mophie Juice Pack Access Battery Case launch this quarter for $119. For more on Apple check out these iPhone security patents and shake your head at the new iPad’s similarly dumb port situation. Stay on target 2019 Tech Trends Worth Getting Hyped AboutYou Can Finally Buy A Terabyte SD Card Thanks to Lexar last_img read more

Paige to appear on Conan this Thursday night

first_img Match announced for next week’s 205 Live, 8-Man Elimination from TLC PPV in 2015 Pinterest Now Playing Up Next Karl Urban Cesaro announces that he will make an appearance at NXT UK TakeOver: Cardiff Now Playing Up Next Twitter John Cho Zachary Quinto Now Playing Up Next Celebrity Closeup: Karl Urban Courtesy of WWE.com:Paige makes late-night talk show debut on ‘Conan’WWE Universe, don’t miss Paige when she joins “Conan” this Thursday! The “Total Divas” star will make her late-night talk show debut when she joins Conan O’Brien to chat about WWE Hell in a Cell, which airs Sunday on WWE Network, and WWE 2K16. She joins actress Sarah Silverman and comedian Megan Gailey on Thursday night’s episode.Conan airs Thursday 11/10 C on TBS. For more on the show, visit teamcoco.com.Recommended videosPowered by AnyClipCelebrity Closeup: Karl UrbanVideo Player is loading.Play VideoPauseUnmuteDuration 1:30/Current Time 0:03Loaded: 63.76%0:04Remaining Time -1:27 FullscreenUp NextThis is a modal window.Beginning of dialog window. Escape will cancel and close the window.TextColorWhiteBlackRedGreenBlueYellowMagentaCyanTransparencyOpaqueSemi-TransparentBackgroundColorBlackWhiteRedGreenBlueYellowMagentaCyanTransparencyOpaqueSemi-TransparentTransparentWindowColorBlackWhiteRedGreenBlueYellowMagentaCyanTransparencyTransparentSemi-TransparentOpaqueFont Size50%75%100%125%150%175%200%300%400%Text Edge StyleNoneRaisedDepressedUniformDropshadowFont FamilyProportional Sans-SerifMonospace Sans-SerifProportional SerifMonospace SerifCasualScriptSmall CapsReset restore all settings to the default valuesDoneClose Modal DialogEnd of dialog window.Replay the list Videos Articles WhatsAppcenter_img Former WCW Champion David Arquette wrestling for Championship Wrestling from Hollywood Special: Actors You Didn’t Knew Where in Star Trek Videos Articles Jason Namako RELATED ARTICLESMORE FROM AUTHOR Now Playing Up Next Conan O’Brien Gives A Heartfelt Farewell To His House Band On Their Final Episode Videos Articles Facebook ‘Seinfeld’ and ‘Friends’ fans debate which Is the best show Sarah Silverman Still Making Light Of Split From Michael Sheen Google+ Now Playing Up Nextlast_img read more